La Mairie de Paris veut augmenter les taxes immobilières

La ville de Paris souhaite augmenter les taxes immobilières. Un des taxes importantes concerne le plafond du taux des droits de mutation sur les transactions immobilières (DMTO) qui pourrait  augmenter de l’ordre de 4,5% à 4,8%.

La Mairie de Paris veut augmenter les taxes immobilières : les frais de notaire

En effet, Anne Hidalgo souhaite être autorisée à relever de 7 % les droits de mutation à titre onéreux (DMTO), autrement dit les « frais de notaire » prélevés lors des transactions immobilières.

« C’est ce que demandent absolument tous les départements », déclare Paul Simondon adjoint à la mairie. En 2019, cette taxe a rapporté 1. 59 milliards d’euros à la Marie de Paris.

Depuis la crise sanitaire qui a causé le ralentissement du marché immobilier, la mairie de Paris a perdu environs 150 millions d’euros de recettes de DMTO en 2020.

« La maire de Paris a écrit à tous les présidents de groupe parlementaires. Et nous sommes en discussions avec les cabinets ministériels et les parlementaires », d’après Paul Simondon, adjoint à la mairie en charge des Finances au moment où le projet de loi de Finances pour 2021 est en discussion au Parlement.

La Mairie de Paris veut augmenter les taxes immobilières : la taxe d’habitation

La mairie de Paris souhaite majorer la taxe d’habitation pour les résidences secondaires. D’après  l’Insee, 9 % des logements sont dans ce cas, soit deux fois plus qu’en Ile-de-France. Le projet de la maire de Paris est de doubler le montant de la taxe d’habitation par rapport à celles des résidences principales. Ainsi, cette dernière passerait de 60% à 100%, ce qui « permettrait de remettre plus vite en location certains logements », selon Paul Simondon.

 

La Mairie et d’autres collectivités locales ont aussi soutenu un amendement adopté en commission, afin de majorer la taxe de séjour appliquée aux logements non classés ou en attente de classement, notamment comme Airbnb.

 

La Mairie de Paris veut augmenter les taxes immobilières : la taxe foncière

 

Paul Simondon annonce que le taux de la taxe foncière n’évoluera pas en 2021, restant à 13,5%. Le rapport budgétaire indique cependant que « sous l’effet de l’actualisation des bases dépendant des services fiscaux », les recettes de la taxe foncière devraient croître de 18 millions l’an prochain, pour se porter à 1,08 milliard d’euros.

 

Marie-Claire Carrère-Gée, conseillère de Paris (LR), dénonce « l’irresponsabilité » d‘Anne Hidalgo, « elle passe son temps à écrire au Sénat, aux députés, à tout le monde pour demander des amendements qui reviendraient à augmenter les impôts ».

 

 

 

Partager ce contenu :