Investir dans l’immobilier de service en 2017 : le cas du LMNP

Investir dans l’immobilier reste toujours l’un des placements les plus appréciés par les Français. Ces temps-ci beaucoup de regards sont braqués sur l’immobilier de service. Étant donné les nombreux évènements tant politiques qu’économiques qui se sont succédé ces derniers mois, beaucoup se demandent si investir dans l’immobilier de service peut être avantageux pour cette année 2017. En réalité, cela peut l’être à condition de bien choisir le type de bien. Ainsi, parmi les plus intéressants, on peut, par exemple, mentionner le LMNP.

Le LMNP : un investissement toujours intéressant pour 2017

Le LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel), qui renvoie aux biens locatifs meublés qui ont déjà été mis sur le marché de la location au moins une fois auparavant, a toujours intéressé tout type d’investisseur. En passant, si vous avez le statut de fonctionnaire, n’hésitez pas à faire une simulation de crédit immobilier fonctionnaire sur ce site, afin d’avoir déjà une idée des possibilités qui s’offrent à vous concernant le financement de votre investissement immobilier. Pour cette année 2017, le LMNP reste toujours un placement à fort potentiel, toutefois, afin de limiter toute erreur en ce qui concerne la gestion de votre argent, les informations ci-dessous doivent être prises en compte.

D’abord, il faut savoir que le LMNP possède de nombreux avantages. Le statut de LMNP donne l’occasion au propriétaire de soustraire des loyers qu’il perçoit diverses charges et ainsi, réduire son impôt. Si vos revenus locatifs annuels en meublé non professionnel ne dépassent pas 15 000 euros, vous pouvez choisir soit le régime micro-BIC (qui vous donne droit à une déduction de 30 % sur votre impôt sur le revenu) ; soit le régime réel. C’est cette dernière qui est mise en place dès que vos loyers annuels dépassent les 15 000 euros. Cependant, souvenez-vous que pour rester éligible au statut LMNP, vos revenus locatifs ne doivent pas dépasser 23 000 euros par an et que 50 % de vos revenus globaux ne proviennent pas de la location de logements meublés.

Pour l’année 2017, les investisseurs peuvent toujours profiter de la Loi Censi-Bouvard, qui concerne les LMNP en résidences de services ne se rapportant pas aux résidences de tourisme. Il vous est toujours possible de tirer parti de ce dispositif fiscal jusqu’au 31 décembre 2017. Grâce au Censi-Bouvard, vous pouvez à la fois réduire votre imposition à 11 % du prix de votre bien et de récupérer la TVA directement sur le montant de l’investissement.

Le choix de la gestion des biens en LMNP

En ce qui concerne la gestion de vos biens LMNP, vous avez la possibilité de choisir entre la gestion directe et indirecte. La première option fait référence aux biens immobiliers que vous louez directement ou par l’intermédiaire d’une agence. La deuxième option est la gestion indirecte à travers des résidences proposant des services. Pour ce dernier cas, il s’agit, notamment, de résidences étudiantes, de résidences pour seniors, d’EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), ou encore de résidences pour touristes.

Lorsque vous choisissez la gestion indirecte, vous n’avez donc pas à vous soucier de la gestion, telle que les travaux d’entretien. De plus, le bail commercial vous assure la perception de loyer pendant toute la durée de celui-là. Vous n’avez pas également à vous soucier de la recherche de locataire ou de l’entretien à faire entre deux locataires. Ces charges seront aux frais de l’exploitant de la résidence.

Par ailleurs, sachez que ces temps-ci, l’État s’intéresse de près à la gestion directe, notamment à ce qui a trait aux biens loués en saisonnier qui s’est fortement accrues. Ainsi, afin tirer parti de cette source importante de revenus, l’État voudrait instaurer une affiliation obligatoire au RSI des LMNP de location saisonnière.

 

Article partenaire

Partager ce contenu :